Délégationde la Loire

Accueil de deux partenaires boliviens de CIPCA

Visite de la ferme de Christophe Gaudry à Veauche, le 15 juin 2018.

Créé il y a quarante ans, le CIPCA (Centro de Investigación y Promoción del Campesinado [1]) accompagne des processus visant à renforcer le développement de l’agroécologie et de l’économie familiale dans plusieurs régions de Bolivie, notamment en Amazonie.

Le 15 juin, deux partenaires boliviens de CIPCA, Alicia et Freddy, ont participé à une visite de la ferme de Christophe Gaudry à Veauche.

Un groupe de la Maison Courage, ainsi que des bénévoles de la délégation du Secours Catholique de la Loire et du pôle solidarité internationale étaient de la sortie.

Christophe Gaudry a installé sa ferme avec l’appui de Terre de liens, organisme qui mobilise l’épargne des citoyens pour permettre l’installation de paysans, au plus près des consommateurs. Le principal critère demandé au fermier est de travailler en agriculture biologique.

La ferme produit des légumes et des petits fruits en permaculture. Des arbres fruitiers encore jeunes sont également plantés sur les parcelles et permettront à terme d’étoffer l’offre pour les consommateurs.

Après le traditionnel petit café pour se mettre en forme, le fermier a expliqué ses différentes pratiques agricoles. Il choisit d’ailleurs de consacrer une part importante de son temps à l’expérimentation de techniques et teste de multiples variétés, parfois peu communes en France.

Les questions étaient nombreuses et les participants très intéressés. Nos amis boliviens en particulier ont pu échanger sur leurs propres pratiques. Divers petits fruits ont été dégustés en cours de visite, pour satisfaire les envies des plus gourmands !

Un pique-nique partagé sur place a permis de terminer cette visite en toute convivialité.

La journée s’est poursuivie à Roanne, où le groupe a été accueilli dans les locaux du Secours Catholique. Pour commencer c’était donc la découverte du Café des amis autour de délicieuses crêpes et boissons, préparées et servies par l’équipe locale.

Ensuite, l’atelier couture (en pleine séance de travaux manuels pour préparer la journée départementale) a montré les talents des participants. Enfin le groupe s’est rendu à la (très jolie) boutique solidaire, qui a eu la bonne idée d’ouvrir exceptionnellement afin de permettre à chacun d’y effectuer quelques achats !

Une animation sur les droits des femmes s’est ensuite tenue, avec un historique notamment en France, suivie d’une séance de questions-débat qui a suscité de multiples réactions, tant cette question est loin d’être réglée.

Enfin le témoignage autour de ce sujet par les partenaires boliviens a permis de comparer la situation sur les deux continents, avec également de nombreuses questions sur les aspects sociaux et sociétaux (droit du travail, salaire minimal, politique, influence des multinationales sur la vie quotidienne…).

C’est ainsi que s’est terminée cette journée riche de découvertes et pleine d’ouverture d’esprit.

[1] Centre d’investigation pour la promotion des paysans.

Imprimer cette page

Portfolio